largeur


largeur

largeur [ larʒɶr ] n. f.
XIIe; de large
1La plus petite dimension d'une surface (opposé à longueur), la dimension moyenne d'un volume (opposé à longueur et hauteur); du point de vue de l'observateur, la dimension horizontale parallèle à la ligne des épaules (opposé à hauteur, et à profondeur ou épaisseur); étendue mesurée dans cette dimension. La largeur d'une table. Largeur d'un tissu. laize, . Étoffe en grande, en petite largeur (généralement 140 cm, 80 cm). Plier qqch. dans le sens de la largeur. Largeur d'un tronc d'arbre. diamètre, grosseur. Largeur des épaules. carrure. Dans, sur toute la largeur de la rue. Loc. adv. Fam. Dans les grandes largeurs : complètement, au maximum. Se faire avoir dans les grandes largeurs. « tu te fourres le doigt dans l'œil, et dans les grandes largeurs » (Aragon).
Phys., électron. Largeur de bande : étendue spectrale (d'une source lumineuse, d'un signal).
2Fig. Caractère de ce qui n'est pas borné. Largeur d'esprit, largeur de vues. compréhension, indulgence, ouverture, tolérance. « je connais la largeur et la liberté de vos idées » (Gobineau).
⊗ CONTR. Étroitesse.

largeur nom féminin (de large) Dans le même plan, la plus petite des deux dimensions d'une surface généralement rectangulaire (par opposition à longueur) ; plus petite dimension de la base horizontale d'un objet à trois dimensions, d'un volume (par opposition à longueur, hauteur ou profondeur) : Plier la feuille dans le sens de la largeur. Cette dimension du point de vue de sa mesure : Cinquante centimètres de largeur. Dimension transversale, horizontale de quelque chose, distance d'un côté à l'autre : Un camion barrait la route dans toute sa largeur. Caractère de ce qui n'est pas restreint, borné, mesquin : Largeur d'esprit. Dimension d'une bande de papier ou de carton mesurée dans le sens travers. ● largeur (expressions) nom féminin (de large) Familier. Dans les grandes largeurs, tout à fait, complètement : Être refait dans les grandes largeurs. Grande largeur, se dit d'un revêtement mural d'une dimension plus grande que la normale ; se dit d'un revêtement de sol vendu dans une dimension adaptée aux mesures moyennes d'une pièce. ● largeur (synonymes) nom féminin (de large) Cette dimension du point de vue de sa mesure
Synonymes :
Caractère de ce qui n'est pas restreint, borné, mesquin
Synonymes :
- élévation
Contraires :
- étroitesse
Dimension d'une bande de papier ou de carton mesurée dans...
Synonymes :

largeur
n. f.
d1./d Une des dimensions d'une surface, d'un volume (par oppos. à longueur, hauteur, profondeur, épaisseur). Largeur d'une table.
d2./d Fig. Qualité de ce qui n'est pas borné, mesquin. Largeur d'esprit. Largeur de vues.

⇒LARGEUR, subst. fém.
A. — [En parlant de choses concr.]
1. a) [En parlant d'une surface, ou d'une chose dont on ne considère que deux dimensions] Dimension perpendiculaire à la longueur (plan horizontal) ou à la hauteur (plan vertical) et plus petite qu'elle. La largeur du fleuve était assez considérable pour que les chevaux ne pussent le traverser à la nage (VERNE, Enf. cap. Grant, t. 1, 1868, p. 149). Cette muraille était, de haut en bas, fendue par un couloir sinueux, haut de mille pieds peut-être, d'une largeur parfois à peine suffisante pour laisser passer trois chameaux de front (BENOIT, Atlant., 1919, p. 102).
PHYS., RADIO-ÉLECTR. Différence entre la fréquence la plus haute et la plus basse d'une bande passante. Largeur du canal, des bandes de fréquence; largeur des bandes d'ondes métriques :
1. ... ce fut une période de stabilité apparente, en fait, de travail en profondeur, qui n'a commencé à devenir sensible à l'auditeur que lorsqu'on a pu valablement augmenter la largeur de la bande passante et réduire ainsi la distorsion linéaire d'amplitude.
MATRAS, Radiodiff. et télév., 1958, p. 39.
b) [En parlant de l'une des trois dimensions d'un solide, ou d'un espace]
) Dimension horizontale, perpendiculaire à la longueur (plan horizontal) et à la hauteur ou l'épaisseur (plan vertical). Ces briques n'ont que trois dimensions, la longueur, la largeur et la hauteur (Gds cour. pensée math., 1948, p. 132).
) Dimension horizontale, parallèle à la ligne des épaules de l'observateur, perpendiculaire à la hauteur (plan vertical) et à la profondeur (plan horizontal) :
2. La façade seule des maisons en bordure ou les parties supérieures des édifices en retrait apparaissent avec deux dimensions : largeur et hauteur. On ne voit rien des rues qui sont par derrière.
P. LAVEDAN, Urban.? 1926, p. 108.
c) [En parlant d'une chose cylindrique] Diamètre, épaisseur. La plus petite largeur de la veine fluide est à la largeur de l'orifice (POISSON, Mécan., 1811, p. 459). Le bout de branche était parti et cela faisait, dans l'épaisseur de la porte, un trou rond de la largeur du petit doigt, qui s'enfonçait obliquement de haut en bas (GIDE, Si le grain, 1924, p. 383).
Largeur de + compl. de mesure, ou indication chiffrée. Dans la plupart des canaux, les dimensions du sas sont uniformes; sa longueur est de 38 m 50 et sa largeur de 5 m 20 (BOURDE, Trav. publ., 1929, p. 349). La vallée sera submergée sur une longueur de trois kilomètres et sur une largeur de deux cents à quatre cents mètres (DUHAMEL, Nuit St-Jean, 1935, p. 22).
Compl. de mesure, ou indication chiffrée + de largeur. Faire une porte de 5 mètres de largeur sur 10 de haut est absurde (VIOLLET-LE-DUC, Archit., 1863, p. 462). La directrice arriva dans le préau qui fut laissé grand ouvert : une salle de vingt mètres de longueur sur douze de largeur (FRAPIÉ, Maternelle, 1904, p. 14). Le bâtiment B est semblable au premier. C'est un édifice rectangulaire, de 44 m de longueur sur 13 m 26 de largeur et 19 m 90 de hauteur, en béton armé (CAIN, Transform. B. N., 1959, p. 33).
2. P. ext. Étendue, ampleur d'un objet. Les bassins avec leurs gerbes jaillissantes, les pelouses correctement tenues, la profondeur des allées et la largeur des espaces, donnaient au vaste horizon un air de grand luxe (ZOLA, Œuvre, 1886, p. 126). Un vêtement suspendu à une longue perche et étalé dans toute sa largeur (JOLLY, Blanchiment, teint., text., 1900, p. 23) :
3. La Baronne (...) n'attendit pas longtemps; un instant après, la porte se rouvrit dans une largeur suffisante pour donner passage à la Baronne : elle passa, et la porte se referma derrière elle.
DUMAS père, Monte-Cristo, t. 2, 1846, p. 547.
B. — P. métaph. ou au fig.
1. Caractère de ce qui n'est pas limité, borné, mesquin; ampleur. Sa joie lui venait de la profondeur, de la largeur, de la hauteur de l'atmosphère où il respirait (JOUHANDEAU, M. Godeau, 1926, p. 186).
a) [En parlant d'une disposition de l'esprit] L'extrême largeur des principes français fait que les autres peuples peuvent vouloir se les essayer (HUGO, Rhin, 1842, p. 470). Il te manque une certaine impartialité, une certaine largeur ou tolérance qui fait à toute chose sa part, qui ne s'attache à rien exclusivement (MASSIS, Jugements, 1923, p. 102) :
4. ... un peu distant, il demeurait, en général, hors de la discussion. Quand il y prenait part, il y montrait une largeur de vues, un désir de compréhension, de conciliation, une qualité d'esprit, qui donnaient aussitôt à l'entretien un tour inhabituel.
MARTIN DU G., Thib., Été 14, 1936, p. 33.
Largeur d'esprit. Tu m'as dit avec une impartialité, une largeur d'esprit admirables... Tu m'as dit : « Choisis entre ce monsieur et moi » (FLERS, CAILLAVET, M. Brotonneau, 1923, p. 15) :
5. ... M. de Charlus, ne craignant pas de choquer, parlait parfois fort crûment de mœurs qu'il déclarait ne trouver pour son compte ni bonnes ni mauvaises. Il le faisait par habileté, pour montrer sa largeur d'esprit, persuadé qu'il était que les siennes n'éveillaient guère de soupçon dans l'esprit des fidèles.
PROUST, Sodome, 1922, p. 1042.
b) [En parlant d'un auteur, d'un créateur, d'un artiste] Largeur de faire; imaginer une œuvre avec largeur; exécuter qqc. avec largeur. Oh! la bonne commère [Mme de Sévigné], en effet! (...) Que de mouvement! quelle action! comme elle pense et s'entend à tout! et que de largeur et d'opulence de langage (SAINTE-BEUVE, Nouv. lundis, t. 1, 1861, p. 292). Du bout de sa brosse, il indiquait une académie peinte, pendue au mur, près de la porte. Elle était superbe, enlevée avec une largeur de maître (ZOLA, Œuvre, 1886, p. 44). [Courbet] apporte dans son métier une largeur d'exécution bien différente du métier attentif, tâtillon, des paysagistes de Fontainebleau (HOURTICQ, Hist. Art, Fr., 1914, p. 397).
c) Loc. adv. En largeur. La bourgeoisie est maîtresse de la France et la possède en largeur, en longueur, en profondeur (VIGNY, Mém. inéd., 1863, p. 74). Je crois que cette pensée a gagné en profondeur et largeur ce qu'elle perdait en pointe et en élan (GIDE, Journal, 1930, p. 993) :
6. À l'ombre des Jeunes filles en fleurs et La Jeune Parque partirent d'un coup en deux fusées parallèles, le roman, fleur, eut un succès en largeur, le poème, reflet, un succès en profondeur.
THIBAUDET, Réflex. litt., 1936, p. 185.
Loc. adv., fam. et pop. Dans les grandes largeurs. Complètement, entièrement. Se faire avoir, posséder dans les grandes largeurs. Ce serait tout de même un soulagement pour ces malheureux catholiques qui se voient lâchés par leurs chefs dans les grandes largeurs (HUYSMANS, Oblat, t. 2, 1903, p. 61). C'est qu'il l'avait perdue, la foi, dans les grandes largeurs (ARAGON, Beaux quart., 1936, p. 77).
2. Caractère de ce ou de celui qui est généreux, qui n'est pas mesquin. Le bon enfant est un homme qui a de la largeur, qui prête quelques écus par-ci par-là sans les redemander, qui se conduit toujours d'après les règles d'une certaine délicatesse, en dehors de la moralité vulgaire, obligée, courante (BALZAC, Splend. et mis., 1844, p. 261). Le dîner, un dîner de restes où rien ne rappelait l'ancienne largeur du ménage de garçon de Coriolis, fut servi par deux filles qui répondaient aigrement aux observations de Coriolis (GONCOURT, Man. Salomon, 1867, p. 396) :
7. Aubryet, qui joue et perd à la bourse, nous peint les gens de bourse comme les hommes les plus grossiers qui aient jamais existé. Et point même de largeur, point de ces services à leurs amis! Jamais un conseil pour indiquer une bonne affaire, un bon placement.
GONCOURT, Journal, 1863, p. 1211.
Prononc. et Orth. : []. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Fin XIIe s. « étendue d'une surface, d'un corps, dans le sens opposé à la longueur » Et la hautesce et la largor (Flore et Blancheflore, II, éd. M. Pelan, 2510); 2. a) 1564 « ampleur » (Indices de la Bible, Eccli., I a. 3); b) av. 1715 « étendue des idées, du caractère » largeur de cœur (FÉN. t. VIII, p. 450 ds LITTRÉ). Dér. de large adj.; suff. -eur1. Fréq. abs. littér. : 898. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 1 883, b) 1 151; XXe s. : a) 1 046, b) 965.

largeur [laʀʒœʀ] n. f.
ÉTYM. V. 1170; de large, I., et -eur.
1 Une des dimensions d'une surface (opposé à longueur); la dimension moyenne d'un volume (opposé à longueur et à hauteur); du point de vue de l'observateur, la dimension horizontale parallèle à la ligne des épaules (opposé à hauteur et profondeur ou épaisseur); étendue mesurée dans cette dimension. || La largeur d'une rivière, d'un fossé se définit comme la plus petite dimension, par rapport à sa longueur et comme une dimension dans le sens horizontal, par rapport à sa profondeur (qui peut être plus grande que la largeur). || Une fenêtre dont la largeur est supérieure à la hauteur. || Longueur, largeur, hauteur de l'arche (cit. 1) de Noé. || Largeur d'un bateau. Bau, 2. || Largeur d'un arbre, d'un cylindre ( Diamètre, grosseur). || Largeur d'un meuble, d'un coffre (cit. 1), d'une embrasure (cit. 4). || Largeur des ailes, largeur d'une voilure. Envergure. || Largeur d'un coupon d'étoffe, d'un tissu. Laize, lé. || Étoffe en grande largeur (120-140 cm), en petite largeur (60-80 cm).Largeur de la rue, de la chaussée (→ Camion, cit. 1; encombrer, cit. 1). || Dans, sur toute la largeur de la rue. || Largeur d'un cours (cit. 4) d'eau.Largeur du dos (→ Gros, cit. 5), des épaules ( Carrure), des hanches (cit. 3). Ampleur.Croître en largeur, augmentation en largeur. Élargir; élargissement. || Dans le sens de la largeur. Travers (en).
0.1 Cette muraille était, de haut en bas, fendue par un couloir sinueux, haut de mille pieds peut-être, d'une largeur parfois à peine suffisante pour laisser passer trois chameaux de front.
Pierre Benoît, l'Atlantide, p. 102, in T. L. F.
Loc. fam. Dans les grandes largeurs : largement, fortement, tout à fait. || Il s'est fichu de lui dans les grandes largeurs.
1 Si tu crois que tu es drôle, mon cher, tu te fourres le doigt dans l'œil, et dans les grandes largeurs.
Aragon, les Beaux Quartiers, II, XXXIV.
2 Fig. Caractère de ce qui n'est pas borné, mesquin, restreint, étriqué. Large (I., 7.); ampleur. || Traiter un problème avec largeur (→ Considérer, cit. 14).Largeur d'esprit, d'idées. Compréhension. || Largeur de l'intelligence (→ Immoralisme, cit. 1). || Largeur de vues. Élévation.
2 Ni l'héroïsme de François Xavier, ni l'habileté et parfois la largeur d'esprit des jésuites n'ont pu les empêcher (les Églises de la Chine et du Japon) de crouler.
Renan, Questions contemporaines, II, Œuvres, t. I, p. 247.
3 Vous ne prendrez pas mes paroles en mauvaise part, et vous ne les croirez pas dictées par quelque prévention religieuse indigne d'un philosophe ?
— En aucune façon, répondit Valerio; je connais la largeur et la liberté de vos idées (…)
A. de Gobineau, Nouvelles asiatiques, p. 302.

Encyclopédie Universelle. 2012.